contact   Site radioamateur F4DNS Réalisations, plans
       
Accueil  

Réalisation d'une cage rotor :

 

Cette cage a été faite dans mon garage, sans plan spécifique, mais avec quelques idées bien arrêtées :
- facilement réalisable
- une grande robustesse
- haubanage en 4 points en dessous de la cage
- en prolongement d'un poteau métallique type PTT

 

Les tubes, plats et cornière en acier ont été achetés au poids chez le ferrailleur du coin, l'ensemble soudé à l'arc. La quincaillerie nécessaire vient des réserves de l'atelier. La hauteur totale de la cage mesure 1.20 mètres, les renforts latéraux sont éloignés de l'axe d'environ 15 centimètres. Le moteur est ici un YAESU, modèle G450A.

 

Première étape, 2 gabarits strictement identiques ont été faits en bois aggloméré (épaisseur 30mm) pour permettre un assemblage parfait des tubes :

Radioamateur ?  
F4DNS  
Cartes QSL  
Réalisations, plans  
24H00 du Mans  
Liens  
   
   

 
     
     
     
    De prime abord, cette cage ne devait supporter qu'une antenne VHF (une 11 éléments croisée Tonna), ce qui explique sa particularité de ne pas intégrer de roulement en haut de cage. Afin d'avoir un alignement parfait, le même tube a servi pour le support en bas de cage et le guidage du tube tournant (en rouge). Le diamètre du tube central est de 40 millimètres (épaisseur 2 mm), les 3 renforts latéraux à 120 degrés (en bleu) sont de diamètre 31 millimètres (épaisseur 3 mm).
   
   
   

 
     
    Chaque renfort latéral a ensuite été solidarisé au tube central par des plats en acier d'épaisseur 4 mm et de largeur 30 mm (en vert), et tous les renforts solidarisé entre eux également par des plats en acier de même épaisseur.
   
   

 
     
    Le tube central a ensuite été coupé afin de permettre l'insertion du moteur. A noter que le tube supérieur servira de guide pour le futur support du tube supportant l'aérien.
   
   

 
     
   

Un "rond" en tôle épaisse (en noir) a ensuite été ajusté à la base de la cage pour permettre la fixation du moteur. La fixation du moteur aura été très soignée pour garder l'ajustement parfait de l'axe, pour le tube de diamètre 34 millimètres (épaisseur 3 mm) supportant les antennes (en violet).

   
   

 
   
   
   
   
   
   
   
   
    L'ensemble a ensuite été nettoyé au Trichloréthylène. Les soudures ont été dûment grattées et nettoyées. Elles ont ensuite été enrobées de métal synthétique, pour une parfaite finition et protection dans le temps. Et pour terminer, il a été appliqué 2 couches de peinture anti-rouille.
   
   

Photo de l'ensemble, après galvanisation à froid.
   
   
   
   
   
   
    A chaque extrémité du tube central où coulisse le tube supportant les antennes, une gaine thermo rétractable empêche toute infiltration d'eau. Une graisse neutre permet une bonne lubrification lors de la rotation du tube. Les câbles coaxiaux suivent un hauban pour la descente.
   
   

Rotor installé et les 4 haubans arrimés.
   
   
   
   
   
   
   

La cage et les antennes
   
   
   
   
   
   
    Le résultat final : ce n'est plus une 11 éléments croisés, mais 3 aériens distincts VHF & UHF. Le poids total (antennes, cage rotor complète & moteur) avoisine les 60 kilos en tête de poteau, pour environ 1 m² de prise au vent d'antennes.

L'ensemble a subi de très violents coups de vent avec des rafales de vents supérieurs à 130 Km/H depuis 2001. La cage n'a pas bougé. En juin 2003, lors d'une tempête particulièrement violente (vent & grêle ayant entraîné un arrêté de catastrophe naturelle) le tube supportant les antennes a été tordu de quelques degrés et le bras de renfort de la 17 éléments a très légèrement bougé. Je peux donc en déduire que la cage, elle, est solide !
J'émettrai néanmoins les 2 remarques suivantes pour une prochaine réalisations :
- installation d'un palier à roulement à billes afin de soulager l'axe du rotor
- les tubes seront de diamètre plus importants, ceci afin d'avoir un tube supportant les antennes de plus gros diamètre, donc plus résistant
   
   
   
   
   
   
       
    Mise à jour au 29/04/2019
    Après 18 ans de bons et loyaux services, j'ai décidé de changer les aériens...
Petit retour après la descente de la cage : elle  n'a pas bougé !  Un peu de ponçage et une nouvelle peinture et ce sera reparti. Je ne change rien à mes conclusions de 2001, si ce n'est pour le tube principal qui serait préférable en Ø50 plutôt que Ø40.